Changer des vies par le développement communautaire avec Caribbean Canadian Artistic Stars

C’est beaucoup plus que du soccer.

Lorsque les fondatrices de Caribbean Canadian Artistic Stars (CCAS inc.) parlent de leur programme pour les jeunes filles marginalisées et les nouvelles arrivantes, elles parlent d’un travail fondé sur le sport de qualité, équitable et inclusif, en concert avec l’art. En réalité, leurs ambitions sont encore plus grandes que cela. Leur objectif est d’encourager le développement complet de ces jeunes filles à travers l’art, la performance, le mentorat et la littératie physique. Cette vision est celle d’Uhanna et d’Obosa Obaizamomwan, qui ont fondé l’organisme en 2012.

« Nous voulons briser les barrières auxquelles les femmes font face dans le monde du sport et arrêter la stigmatisation. De plus, notre programme de soccer offrira aussi des opportunités de mentorat », a déclaré Uhanna, après que son organisme ait été sélectionné pour du financement supplémentaire dans le cadre d’un projet pilote de Femme et sport au Canada et Le sport c’est pour la vie.

CCAS inc. est un organisme communautaire multiservice qui met un accent particulier sur l’art et le sport à travers l’implication des personnes, le renforcement des capacités, le tout dans un environnement non oppressant. Cela fait maintenant 10 ans que l’organisme travaille stratégiquement à promouvoir la santé et le bien-être dans le quartier de Jane and Finch à Toronto, en collaborant avec les résidents, les leaders, les partenaires et les groupes communautaires du quartier et d’ailleurs.

La majorité des participantes ont eu une enfance difficile et proviennent de milieux défavorisés. Plusieurs d’entre elles sont de nouvelles arrivantes au Canada. Le but du programme est de les guider et de les accueillir dans la communauté lorsqu’elles intègrent la société. Parfois, le leadership est un acte simple, comme la fois où Uhanna a insisté pour que l’une des participantes retire son chapeau à l’intérieur d’un bâtiment.

« Je me demandais pourquoi elle portait toujours un chapeau et il s’avère que c’était parce qu’elle avait très peu confiance en elle-même. Donc, chaque fois qu’elle entrait, je lui demandais poliment d’enlever son chapeau. Je lui ai dit qu’elle se trouvait dans un lieu sécuritaire où personne ne pouvait rire d’elle ou faire quelconque commentaire, car nous sommes une grande famille », raconte-t-elle.

« En peu de temps, elle a gagné confiance en elle-même. Elle est passée du statut de « aucun talent pour la danse » à celui de danseuse étoile. C’est ce qui arrive lorsque l’on enseigne l’amour et le respect d’autrui. »

CCAS inc. prend aussi soin de sa communauté. En effet, l’organisme distribue des effets scolaires pour la rentrée, de la nourriture et des paniers de Noël remplis de cadeaux pour les enfants. L’organisme distribue aussi des paniers de denrées pour les personnes âgées et offre des leçons de danse ouvertes à toute personne intéressée.

« Plusieurs des adolescentes qui ont grandi avec nous ont été en mesure d’aller à l’université. Nous les aidons à décrocher des bourses et nous les assistons tout le long du processus. Le meilleur outil que nous leur donnons est la confiance dont elles ont besoin pour réussir », dit Obosa.

Éventuellement, l’organisme aimerait incorporer le multisport à leur programmation. Selon Francesca Jackman, responsable des initiatives stratégiques pour Le sport c’est pour la vie, être témoin de l’expansion de ce programme est captivant :

« Ce qui est si inspirant dans le travail que nous faisons avec CCAS inc., c’est la façon dont ils et elles se dévouent aux participantes. Ce travail a le potentiel d’avoir un impact important dans la vie de ces filles et de ces jeunes femmes. Selon moi, Le sport c’est pour la vie est très chanceux de les avoir comme partenaire et de pouvoir en apprendre sur leurs expériences en sport communautaire. »

X