Bowls Canada Boulingrin répond à nos questions au sujet de PLAYBuilder

Jake Schuknecht est directeur du développement chez Bowls Canada Boulingrin. Il a récemment pris la décision d’offrir à ses entraîneurs au niveau local l’accès à PLAYBuilder. Le sport c’est pour la vie l’a contacté pour savoir comment le processus se déroulait jusqu’à maintenant.

Q : Comment avez-vous entendu parler de PLAYBuilder?

A : Par l’entremise de divers courriels, webinaires, présentations, etc. de Le sport c’est pour la vie et, plus récemment, c’est l’article dans lequel Kelsey McIntosh de Ringuette Canada donne ses impressions qui a attiré mon attention.

Q : Quels sont les défis ou les besoins qui vous ont amené à chercher une solution comme PLAYBuilder?

A : Nos entraîneurs du niveau local n’avaient pas de matériel d’entraînement. De plus, nous voulions les aider à réfléchir à différentes façons d’organiser des séances d’entraînement ou des activités qui ne sont pas exclusivement axées sur les jeux habituels. PLAYBuilder était la solution idéale pour rassembler des exercices, des activités ou des plans de leçon et les partager avec nos entraîneurs.

Q : Comment ces difficultés vous ont-elles affectés, vous et votre organisme?

A : À la base, elles ont nui à la rétention des joueurs dans le sport. Le fait de répéter les mêmes exercices, les mêmes jeux, encore et encore peut devenir répétitif et ennuyeux pour les joueurs, en plus de ne pas être nécessairement approprié à leur développement. Nous avons bon espoir que PLAYBuilder permettra à nos entraîneurs de réussir à retenir de nouveaux participants et à proposer des activités adaptées au développement de tous nos joueurs de boulingrin.

Q : Pourquoi avoir choisi PLAYBuilder? 

A : Comme d’autres sports l’utilisent, c’était le choix logique. La plateforme répond à nos attentes et renforce notre relation avec Le sport c’est pour la vie.

Q : Que serait-il arrivé si vous n’aviez pas choisi de donner l’accès à PLAYBuilder?

A : Nous aurions peut-être cherché d’autres options, ou nous aurions peut-être passé une autre année sans fournir un tel outil à nos entraîneurs. C’est difficile à dire, car nous avions l’intention d’aller de l’avant avec cette plateforme.

Q : Vous avez récemment décidé de confier à Le sport c’est pour la vie la tâche d’intégrer et de numériser le programme de Bowls Canada Boulingrin dans PLAYBuilder. Comment décririez-vous votre expérience? 

A : Ça a été formidable! Le fait que Jessica Waterman de Le sport c’est pour la vie ait tout numérisé pour nous a permis de gagner énormément de temps. Ça a vraiment valu la peine. Mon seul problème, c’est que je n’ai pas eu suffisamment de temps pour être aussi efficace que je l’aurais souhaité. Toute l’équipe de Le sport c’est pour la vie a été incroyablement rapide et conciliante. Nous aurions probablement pu terminer notre projet plus tôt si je n’avais pas moi-même retardé les choses.

Q : Quels avantages mesurables avez-vous observés ou prévus depuis la mise en place de PLAYBuilder? Quels processus organisationnels la plateforme PLAYBuilder améliore-t-elle? Dans quelle mesure cela réduit-il les coûts et le temps nécessaires pour mener à bien ces processus?

A : Cette plateforme améliore sans conteste notre programme d’entraînement. Notre objectif est d’offrir un abonnement d’un an à chaque nouvel entraîneur communautaire formé en 2021 et au-delà. Toutefois, ce sera à eux de renouveler leur licence par la suite. Cela nous ajoute certainement des coûts, mais c’est un investissement dans l’entraînement qui vaut le coup. 

Concernant le boulingrin, la « culture de l’entraînement » est déficiente (surtout comparativement à d’autres sports), de sorte que plus nous pourrons offrir des outils à nos entraîneurs, mieux ce sera. Ma seule préoccupation concerne le financement futur. Si nous constatons une hausse importante de l’entraînement, nous pourrions éprouver de grandes difficultés à le financer, même si on nous offrait une réduction des coûts. Mais pour l’instant, nous pouvons le gérer.

Q : Recommanderiez-vous PLAYBuilder à vos pairs?

A : Absolument que je le recommanderais. Je suggérerais à ceux qui l’envisagent de demander une démonstration. C’est une excellente façon d’explorer la plateforme avant de s’engager. Selon les besoins, je suis certain que PLAYBuilder est une solution durable. Les vidéos de formation et la documentation la rendent très conviviale sur le plan administratif. Billie Tes et son équipe sont vraiment conciliants, alors je n’ai aucun doute que si nous avons besoin de personnaliser certaines choses dans le futur, nous pourrons compter sur eux. Je m’attends à ce que nous utilisions PLAYBuilder au cours des prochaines années, et il serait difficile pour les entraîneurs d’imaginer devoir s’en passer.

X