Construire un héritage social

Ce document présente le contexte et le processus permettant aux comités organisateurs d’événements, aux organismes caritatifs et aux gouvernements de planifier et de mettre en œuvre des projets qui laissent un héritage social. Cette publication définit ce qu’est un héritage social, fournit des exemples et présente un cadre en huit étapes que les organisateurs d’événements sportifs peuvent utiliser pour planifier et transmettre un héritage social. La tenue d’événements sportifs peut avoir de nombreuses retombées positives sur la communauté. Auparavant, au nombre des bienfaits qui motivaient les organisateurs d’événements, les gouvernements et les commanditaires, on comptait surtout les retombées sur l’économie ou sur le sport. Plus récemment, on a demandé aux organisateurs d’événements sportifs majeurs et de premier plan d’aider les communautés à régler des problèmes sociaux auxquels elles font face depuis longtemps, et de faire en sorte de laisser la communauté plus saine qu’elle ne l’était. On peut avancer que les héritages sociaux (comme une plus grande cohésion communautaire, une meilleure accessibilité, davantage de programmes communautaires, une meilleure pratique du bénévolat, une plus grande participation au sport, une augmentation de l’activité physique et une amélioration de la santé des citoyens) sont tout aussi pertinents, voire même plus, que d’autres types d’héritages laissés par la tenue d’événements sportifs. Les organisateurs d’événements ont eu de la difficulté à comprendre ces héritages sociaux, et encore davantage à les concrétiser ou à les mesurer. En outre, les ressources et l’expertise des organismes organisateurs sont trop souvent concentrées sur l’exécution des exigences logistiques liées à la compétition. Les organisateurs doivent pouvoir compter sur de l’expertise, des partenariats, du financement et une bonne capacité organisationnelle pour parvenir à cibler les héritages sociaux.