Une école manitobaine se refait une littératie physique

Une école rurale du Manitoba fait de la littératie physique une priorité pour ses élèves, en installant un sentier sensoriel de 120 pieds et un mur d'escalade au cours de la dernière année. La directrice Brandy Chevalier a reçu une reconnaissance mondiale pour les initiatives qui visent à encourager ses élèves à se lever et à bouger plutôt que de passer toute la journée à leur pupitre. L'école a fait la une des journaux de médias comme Radio-Canada.

« L'école Roland met l'accent sur la littératie physique, de la maternelle à la 6e année. Les élèves de Roland commencent chaque jour par un départ actif de 5 à 15 minutes pour faire bouger leur corps et préparer leur esprit à apprendre », a déclaré Mme Chevalier à Le sport c’est pour la vie.

« Grâce à notre évaluation des besoins des élèves, en partenariat avec notre ergothérapeute divisionnaire, nous nous sommes engagés dans une mission d'éducation de l'enfant dans son ensemble, qui comprend l'apprentissage mental, physique et scolaire.

Le sentier sensoriel de 120 pieds est le premier du genre au Manitoba. Une équipe de professionnels en kinésiologie, en éducation spécialisée, en services de conseil et en administration a collaboré avec un graphiste pour concevoir le sentier qui traverse tout le couloir de l'école et dont le thème est la forêt. La mascotte de l'école, Roland Raccoon, y fait notamment des apparitions.

« Lorsque, en tant qu'éducateurs, nous sommes conscients des besoins des élèves en matière de mouvement, nous pouvons planifier des occasions de quitter la salle de classe pendant la journée et de faire le parcours sensoriel. Un sentier sensoriel sert de mesure préventive orientée vers l'amélioration de la concentration et la réduction des comportements perturbateurs généraux ».

Quant au mur de pierre de 20 pieds par 10 pieds, les enfants n'en ont jamais assez. Selon Mme Chevalier, ils adorent l'occasion de l'escalader pendant qu'ils sont à l'école. Maintenant que la communauté a été témoin du pouvoir d'offrir aux enfants des occasions de développer leur littératie physique, elle est prête à investir dans d'autres initiatives à l'avenir.

Ensuite, ils prévoient d’aménager un terrain de disc golf sur le terrain de l'école, ainsi qu'une piste de course et une salle de classe extérieure.

« L'école Roland a aussi le privilège d'avoir dans chaque classe de l'immeuble des options de sièges de rechange comme des pupitres debout, des chaises à bascule, des tabourets, des ballons de stabilité, des pupitres au sol et bien plus encore qui complètent directement les initiatives de littératie physique déjà existantes, » affirme Mme Chevalier.

« Nous sommes un établissement tourné vers l'avenir qui est à l'avant-garde lorsqu'il s'agit d'adopter un cadre d'éducation en matière de littératie physique. Notre école reçoit d'immenses félicitations du monde entier pour ce qui se passe ici. C'est vraiment excitant pour nous de dire que nous sommes en première ligne et que nous ouvrons la voie pour la nation. »

C'est le genre d'initiatives que Richard Way, PDG de Le sport c'est pour la vie, adore défendre et il espère que d'autres écoles primaires suivront Roland en faisant de la littératie physique une priorité pour les générations à venir. Il a entendu parler pour la première fois du travail de Mme Chevalier après qu'elle eut assisté à la Conférence internationale sur la littératie physique à Winnipeg cette année.

« Nous n'avons pas besoin d'autres études liant l'inactivité physique à des résultats négatifs pour la santé. Et pour les élèves, il a été prouvé que le maintien de leur engagement physique les aidera à se concentrer et à apprendre de façon mentale. L'école Roland mérite toutes les félicitations qui lui sont décernées, car elle est un exemple de la façon dont nous pouvons intégrer l'activité physique à notre vie quotidienne », dit-il.

« Nous félicitons la directrice Brandy Chevalier et toute son équipe pour leur travail bien fait ».

X