Sheldon Kennedy intronisé au Panthéon des sports canadiens

Il est connu pour avoir été l’un des joueurs de hockey les plus talentueux du pays, s’étant ensuite consacré à une carrière d'avocat dans le domaine du harcèlement sexuel, des mauvais traitements et de l’intimidation. Sheldon Kennedy recevra le Prix de l’Ordre du sport et sera intronisé au Panthéon des sports canadiens en reconnaissance des deux décennies qu’il a consacrées à la promotion et à la défense des droits.

« Cette intronisation envoie le message au Canada et au monde entier que la protection des enfants et que la promotion d’un milieu sportif sécuritaire et accueillant pour tous les participants doivent être une priorité. Ensemble, grâce à un leadership passionné et à une compréhension mutuelle, nous avons fait du sport un meilleur milieu et, après 23 ans, nous continuons à rehausser la barre, » a dit Kennedy dans un communiqué de presse.

« J’ai immédiatement accepté de recevoir cet honneur au nom de tous ceux qui ont apporté leur aide, et qui continuent à aider, à faire une différence dans des secteurs qui me tiennent à cœur et qui sont si importants pour la société. Que ce soit des leaders sportifs innovateurs ou notre incroyable équipe au Respect Group, je n’ai rien accompli seul. »

Richard Way, le PDG de Le sport c'est pour la vie, était très heureux en apprenant la nouvelle, ayant lui-même collaboré avec Sheldon sur plusieurs projets depuis que ce dernier a traversé le pays en patins à roues alignées pour sensibiliser la population au harcèlement en 1997. Il était présent lorsque M. Kennedy a trempé ses patins dans l’océan Pacifique, un moment qui l’a profondément marqué. Le joueur de hockey à la retraite avait notamment annoncé avoir été abusé par son entraîneur.

« J’aime beaucoup le hockey et la LNH, et j’ai aussi joué au niveau AAA. Je pensais que le fait d’être abusé de cette façon était abominable pour un joueur de hockey. C’était horrible. C’est le hockey, une institution que nous chérissons tous. Et puis je le trouvais aussi très brave d’avoir dit haut et fort ce qui s’était passé, et de parler au nom d’autres qui s’étaient fait abuser comme lui. Il ne s’est pas seulement contenté d’être une voix. Il est aussi passé à l'action et est devenu un catalyseur de changement, » a dit Way.

Way a invité M. Kennedy à participer à la toute première Conférence internationale sur la littératie physique (CILP) en 2013, et a lui-même constaté l’impact de son témoignage. À ce jour, Le sport c'est pour la vie et le Respect Group ont collaboré sur plusieurs projets, notamment avec le précédent cofondateur de l’organisation, Wayne McNeil, mais créer un changement de culture a été un long processus. Au début, plusieurs organisations sportives faisaient du sur place et étaient réticentes à l’implantation de nouveaux protocoles ou de nouvelles mesures pour créer un milieu sportif sécuritaire, et il a fallu être persévérants pour que les choses commencent à changer.

« Nous voulions soutenir Sheldon, qui voulait créer un meilleur système sportif, mais ce n’était pas facile. Personne ne devrait sous-estimer le travail acharné de Sheldon et de Wayne, qui ont frappé à tant de portes pour faire passer leur message. L’on pourrait croire qu’ils ont connu un succès instantané, mais ça leur a en fait pris des années pour arriver où ils sont aujourd’hui, » a dit Way.

« C’est une personne merveilleuse et sous-estimée et qui a un sens des valeurs bien ancré. J’admire sa force. »

Depuis sa constitution en 2004, le Respect Group a évolué et est devenu une équipe comptant sur plus de 30 employés dévoués à une culture générale basée sur le respect. Ils sont maintenant les principaux prestataires de services au pays en matière de prévention liée à l’intimidation, aux abus, au harcèlement et à la discrimination (BAHD). Ils ont formé plus de 1,3 million de Canadiens des milieux sportifs, scolaires et professionnels.

X