Révision de la réforme de Soccer Québec : Du recrutement à la rétention

Le sport et l'activité physique restent des agents puissants pour le développement des individus et de la société dans son ensemble. Les bienfaits de l'activité physique - qui s'expriment de multiples façons à travers le sport structuré et non structuré, les loisirs, la vie active et le jeu - sont universellement reconnus pour leur contribution essentielle à la santé et au bien-être. En même temps, leur valeur pour le développement humain global et l'amélioration socio-économique est trop souvent sous-estimée. 

La fédération de Soccer Québec était un excellent exemple de la sous-estimation des avantages de l'activité physique et du sport de qualité. Il s'agissait d'une fédération dont la mission était étroitement liée au recrutement de membres. Cependant, cette fédération a récemment réalisé que sa mission était déficiente. Bien que le nombre de membres recrutés soit stable, les athlètes abandonnent le sport à un rythme alarmant. Cette situation a suscité des inquiétudes au sein de la fédération de Soccer Québec et l'a forcée à réévaluer sa vision et sa mission.

Après une évaluation approfondie, Soccer Québec change sa vision pour concentrer ses efforts sur la rétention de ses membres en développant des programmes de soccer axés sur le développement holistique et le bien-être de tous les membres impliqués (c'est-à-dire leurs athlètes, éducateurs, arbitres et employés). 

Leur changement de vision s'aligne étroitement sur l'objectif du cadre du développement à long terme par le sport et l'activité physique, qui préconise qu'il est dans l'intérêt de tous que TOUS les organismes et secteurs travaillent ensemble et suivent une approche commune pour développer le savoir-faire physique et le potentiel athlétique, garantissant ainsi que chacun ait accès à un sport et une activité physique de qualité. L'objectif commun doit être d'augmenter la rétention dans le sport et l'activité physique et de réduire les abandons. La confusion, la frustration et l'épuisement qui peuvent résulter de la tentative de travailler dans un système non coordonné ont tendance à augmenter les taux d'abandon.

Soccer Québec a pris au sérieux la transformation de sa fédération. À tel point qu'ils ont commandé une étude de l’Observatoire international en management du sport (OIMS) de l'Université Laval. Cette étude visait notamment à mieux comprendre les membres de la fédération, leurs intérêts et motivations, et les raisons pour lesquelles ils ont décidé d'abandonner ou de rester impliqués dans le soccer. 

Cette étude basée sur un sondage a impliqué plus de 2 600 membres actuels et anciens représentant les groupes d'âge du club. Les résultats ont indiqué que le plaisir ou l'absence de plaisir était l'indicateur le plus important de la décision des individus de participer ou non au club de soccer, la qualité de l'entraînement étant le modérateur le plus important du plaisir. 

Cette étude a contribué à informer les révisions de la réforme de Soccer Québec. Ils ont décidé que pour améliorer leur taux de rétention, ils devaient donner à leurs membres une raison de revenir. Pour ce faire, Soccer Québec a mis en place le Programme de reconnaissance des clubs sous la direction de Soccer Canada, qui consiste en une liste de critères ou de normes de qualité que les clubs doivent respecter pour offrir une expérience de qualité à leurs membres.

Le directeur du développement de Soccer Québec, Mike Vitulano, a expliqué que même s'il leur reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour déployer ce programme révisé, ils sont satisfaits des mesures qu'ils prennent pour initier ce changement. 

Le développement à long terme est un véhicule pour le changement de système car il reconnaît que l'éducation physique, les sports scolaires, les sports de compétition et les activités récréatives sont mutuellement interdépendants. Parvenir à une harmonisation entre les niveaux et les secteurs est un défi, qui fait généralement défaut dans le système sportif canadien actuel. Traditionnellement, l'éducation physique à l'école, les activités communautaires et le sport organisé ont été développés séparément, ce qui est souvent une approche inefficace et coûteuse. Cette approche ne permet pas de s'assurer que tous les enfants, qu'ils aspirent à devenir des athlètes d'élite ou qu'ils veuillent simplement participer, reçoivent une base solide et des connaissances - physiques, techniques, tactiques et mentales - sur lesquelles ils peuvent bâtir leurs capacités athlétiques. 

Les fédérations telles que Soccer Québec commencent à réaliser la valeur du développement de programmes sportifs de qualité avec le soutien d'autres intervenants. Lorsque les intervenants travaillent ensemble dans un esprit de développement holistique, tout le monde est gagnant.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la réforme courageuse de Soccer Québec.  

Informations supplémentaires :