Pour une approche multisports avec Fortune Freestyle

Si tout fonctionne comme prévu, les athlètes du programme de développement à long terme Fortune Freestyle participeront à une grande variété de sports terrestres, dont la randonnée, le vélo de montagne et l’escalade. Grâce à la collaboration avec d’autres équipes, les athlètes pourront participer à des compétitions sportives comme le hockey ou le volley-ball. Et si on les invitait auparavant à choisir entre le ski de piste et le ski de bosses, on les encourage maintenant à s’adonner aux deux disciplines.

Tout cela pour que les athlètes soient le plus équilibrés possible.

« Dès le départ, nous voulons inculquer aux enfants l’amour de ce sport et qu’il dure toute la vie », affirme Natasha Quesnel, vice-présidente du conseil d’administration, lorsqu’elle s’est entretenue avec Le sport c’est pour la vie.

« Notre engagement, dans le cadre de notre plan stratégique, c’est de mettre l’accent sur nos programmes multisports et multidisciplinaires. Pour cela, il faut laisser tout particulièrement les jeunes enfants s’entraîner dans les deux disciplines, faire en sorte qu’ils ne se spécialisent pas trop tôt, et reconnaître que le ski acrobatique est un sport multidimensionnel. Chaque discipline nous rend plus forts dans le style de ski que nous finissons par choisir. »

Pour réaliser ce changement de culture, il a fallu commencer par les entraîneurs, qui avaient tendance à se spécialiser. Bon nombre d’entre eux ont suivi de nouvelles formations afin d’aligner leurs priorités organisationnelles et de suivre le programme Freestyle Canada, qui encourage la multidisciplinarité. Et au lieu d’exiger des enfants un investissement de temps qui pourrait démotiver certains participants, on s’est efforcé de coordonner les horaires afin que les athlètes puissent participer à d’autres activités comme le ski de fond et le parkour.

« Nous voulons qu’ils voient que toute forme d’activité vaut la peine, que c’est ce qui nous pousse à être un meilleur athlète », soutient-elle.

L’une des plus récentes initiatives du programme est la création du Dual Discipline Athlete Award, un prix pour un athlète qui s’illustre dans les deux disciplines, mis à l’essai l’an dernier avec l’aide de Freestyle Ontario, un organisme provincial de sport. Ce prix vise à reconnaître les athlètes qui ont choisi de s’entraîner et de participer aux compétitions dans les deux disciplines. Natasha Quesnel croit que le fait d’avoir les enfants plus âgés comme modèles encouragera les jeunes athlètes à essayer eux aussi les deux disciplines.

Natasha Quesnel attribue une grande partie du succès à Heather Ross-McManus, directrice du programme, l’une des expertes en développement à long terme de Le sport c’est pour la vie.

« Heather ne pense pas à court terme; elle a toujours une vue d’ensemble, à long terme. Elle connaît bien les valeurs de Le sport c’est pour la vie, elle sait comment créer des liens avec les clubs pour qu’ils soient vus comme faisant partie d’une organisation, et dire : Voici les valeurs que nous devons promouvoir ».

« Elle est très cérébrale, et elle a transmis son engagement envers l’approche multisport aux entraîneurs, aux parents et aux membres de notre conseil d’administration, afin que la philosophie s’étende jusqu’aux enfants. »

Carolyn Trono, de Le sport c’est pour la vie, croit que le travail accompli par Fortune Freestyle est un excellent exemple de la façon dont les clubs et les programmes peuvent travailler ensemble pour favoriser le changement et éviter une spécialisation hâtive. Elle entrevoit un avenir où tous les clubs de ski du pays adopteraient une approche globale du développement de l’athlète, qui laisseraient les sportifs s’adonner pleinement à toutes sortes de passe-temps différents.

« Les changements apportés au programme peuvent sembler peu importants, mais ils ont tous des répercussions à long terme; ils permettront d’éviter l’épuisement, de réduire les blessures dues à un entraînement trop intense et d’encourager les athlètes à continuer de pratiquer un sport ou une activité physique. Je félicite les efforts de Fortune Freestyle afin de concrétiser les programmes multisports dans leur communauté. Il s’agit d’un très bon exemple de la façon dont un programme sportif communautaire peut s’éloigner la spécialisation pour adopter une approche plus équilibrée du sport. »

X