Poco Active priorise la littératie physique en sollicitant le milieu de la santé

C’est la meilleure idée dont il a entendu parler depuis longtemps.

Ryan Clark est le directeur général de la Poco Sport Alliance, alors il n’est pas le premier venu en matière de gestion des sports. Mais en 2018, quand sa communauté a été choisie dans le cadre du projet Littératie physique pour les communautés - Colombie-Britannique (PL4C-BC), soutenu par la province de la Colombie-Britannique, il était ravi de pouvoir faire équipe avec la Fraser Health Authority. Par le passé, la Health Authority n’avait pas directement collaboré avec la Sport Alliance, alors il était curieux de découvrir ce que ça pourrait leur apporter, et vice versa.

« Nous faisions déjà partie du réseau de la ville et de l’arrondissement scolaire, alors nous pouvions communiquer rapidement et nous avions déjà des rencontres régulières. Nous avions commencé à repérer de nouveaux secteurs en dehors du milieu du sport et des loisirs, et c'est à ce moment que quelqu’un a suggéré de collaborer avec Fraser Health et leurs partenaires », mentionne Clark, le principal porte-parole de Poco Active.

« J’ai été tout simplement émerveillé par ce qu’ils nous ont proposé. Leurs intervenants nous ont amenés à penser hors de notre cadre traditionnel. Et ça a évolué très positivement. Ils ont vraiment dépassé les attentes. Je veux qu’ils soient toujours présents à la table de discussion parce qu’ils apportent un tout nouvel angle, et ils nous ont permis d'améliorer notre planification des immobilisations.

Poco Active est présentement dans sa deuxième année du projet PL4C-BC, et Clark constate une évolution qu’il n’aurait jamais pu imaginer. Ils se sont concentrés sur les programmes et initiatives d’engagement pratiques, avec l’objectif énoncé de « renforcer notre culture de vie active. »

« Pour nous, l’éducation est un élément important. Grâce à des ateliers et outils de communication, nous voulons offrir une gamme de compétences facilement accessibles aux gens qui dirigent des programmes pour les participants de tous âges. Par exemple, nos employés municipaux du secteur des loisirs doivent maintenant suivre la formation LP101 : Introduction à la littératie physique dans le cadre de leur embauche. »

Et ce projet coïncidera avec l’inauguration d’un nouveau complexe récréatif de 132 millions de $, qui aura besoin d’une programmation efficace pour faire bouger les résidents de Port Coquitlam.

« Ce sera un beau moment quand nous ouvrirons ces installations et que nous effectuerons la planification des immobilisations. Je me suis demandé « quels programmes qui mettent de l’avant la littératie physique pourraient être réalisés dans ces installations? »

Il a récemment participé à un atelier LP501 : Littératie physique inclusive de Le sport c'est pour la vie, animé par Marni Abbott-Peter, une athlète olympique de basketball en fauteuil roulant. Ayant suivi son parcours de près depuis des années, l'atelier l'a encore plus surpris. Il croit que le travail qu’elle effectue pour favoriser l’accessibilité et l’inclusion est essentiel, et il aimerait que ces principes soient appliqués dans tout ce qu’ils font.

« Que ce soit des programmes, des exercices ou des activités, tout ce que nous faisons pour être plus inclusifs est vraiment important », mentionne-t-il.

Maintenant que le financement sur deux ans du projet PL4C-BC touche à sa fin, Poco Active n’a pas l’intention de baisser les bras. Ils vont plutôt s’inspirer du travail accompli, et profiter des impacts positifs qu’ils en retireront.

« Ce programme a amélioré notre travail d’une façon inestimable. Je tiens à remercier Le sport c’est pour la vie de nous avoir choisi pour le projet PL4C-BC, et j’espère que nous pourrons collaborer encore longtemps. »

Pour en savoir plus sur Poco Active, visitez leur site web.

X