Littératie physique : Apprendre à ramper avant de marcher

Kristopher pointait ses orteils comme une ballerine.

À quatre pattes, au bord de la première marche de l'escalier central de notre maison, mon fils d'un an avait rampé de côté pour se mettre en position et allongeait un pied explorateur à la recherche de la marche en contrebas. Je le regardais les bras tendus, en lui lançant des mots d'encouragements tout paternels alors qu'il trouvait un appui hésitant lui permettant de faire pivoter son petit corps en position et de glisser vers l'arrière dans ma direction. Je l'avais déjà vu descendre l'escalier de cette manière, mais jamais avec autant de style. Il a atterri sur la marche avec souplesse et fluidité, puis sur la suivante, en regardant régulièrement par-dessus son épaule comme s'il était en train de reculer avec un camion. Émerveillé par sa grâce et sa rapidité, je me suis demandé s'il pourrait devenir danseur ou gymnaste. C’est alors que ça m’a frappé : il commençait son apprentissage de la littératie physique et je venais d'être témoin de ses premiers balbutiements en la matière.

Le terme « littératie physique » constitue le fondement de tout le travail que nous faisons à Le sport c'est pour la vie, notamment par le biais de projets de plusieurs millions de dollars comme l'initiative nationale Littératie physique pour les communautés (LP2C) qui vise à promouvoir la littératie physique partout au Canada et au-delà. La définition exacte est parfois controversée et peut porter à interprétation, mais j'ai toujours apprécié le parallèle qu'on faisait entre acquérir les habiletés motrices fondamentales et apprendre à lire. On commence par reconnaître les lettres, puis on apprend progressivement à lire des mots, des phrases et des paragraphes, jusqu'à ultimement dévorer de volumineux romans. De façon similaire, Kris a commencé par pointer le pied, puis à descendre un escalier, et qui sait peut-être que cela le mènera vers la natation ou le plongeon synchronisé alors qu'il chemine à travers notre modèle de développement à long terme par le sport et l'activité physique. Les habiletés motrices de base sont l'agilité, l'équilibre, la coordination et la vitesse. Vient ensuite le stade S'amuser grâce au sport, qui met l'accent sur l'importance d'avoir du plaisir tout en bougeant. En mes qualités de conteur et de pseudo-évangéliste pour l'organisation, j'avais bien assimilé la théorie. Mais là, je voyais la littératie physique se concrétiser devant mes yeux.

Lorsque Le sport c'est pour la vie intègre des communautés dans le cadre du projet LP2C, la toute première étape consiste à mettre en place une table de concertation composée d'intervenants locaux. Ceux-ci collaborent dans tous les secteurs pour instaurer de nouveaux programmes et lancer des campagnes et des projets tels que la construction de sentiers pédestres et de terrains de jeux. Pour continuer avec la métaphore de l’apprentissage de la lecture, c'est essentiellement comme distribuer des livres gratuits dans toute la communauté sans avoir besoin de les retourner. Les livres ainsi partagés, vous les avez peut-être déjà lus, mais il y a une raison pourquoi ils sont si appréciés — parce qu'on aime les lire encore et encore, qu'on souligne même certains passages marquants pour les partager avec nos amis et qu'on s'arrête un instant pour savourer la beauté de la prose. Certains livres seront comme des manuels d'instructions, tandis que d'autres comme des romans ou des recueils de poésie. Une communauté a introduit un programme de bénévolat dans un hôpital pour accompagner des patients et les faire marcher dans les couloirs plusieurs fois par jour, tandis qu’un autre a permis de construire une garderie axée sur l'activité physique et l'exploration. Tout comme en littérature, les domaines que touche la littératie physique sont innombrables, et c'est à vous de choisir les livres que vous souhaitez prendre sur l'étagère.

Ce qui me ramène à mon rôle de parent. Depuis que je suis devenu papa en 2020 et 2021, c'est une priorité pour moi que de gérer la bibliothèque de nos enfants et de partager avec eux les œuvres littéraires de ma jeunesse, comme Harry Potter ou Winnie l'ourson. Mes enfants ont tous les deux moins de deux ans, mais leur avenir littéraire est planifié depuis des années. Alors je me suis dit : comment pourrais-je faire de même avec la littératie physique? J'ai réfléchi à toutes les activités que j'aimerais proposer à mes enfants, comme la natation, l'escalade, le rafting. Je veux que leur bibliothèque de littératie physique comporte des livres comme Descendre un escalier à reculons, Comment devenir trapéziste et Escalader l'Everest pour les nuls. C'est exactement comme ça que se sentent nos représentants LP2C sur le terrain quand il s'agit de mobiliser leurs connaissances en littératie physique, sauf qu'ils le font pour des étrangers au lieu de leur propre progéniture.

Ce qui est intéressant dans ce travail, c'est qu'il peut évoluer de multiples façons, en fonction des priorités de la communauté et de la composition de la population. Le sport c'est pour la vie fournit l'alphabet, et il revient à chaque table de concertation d'écrire ses propres phrases et paragraphes. Quand tout le monde met l'épaule à la roue pour créer quelque chose d'unique, on obtient un roman passionnant aux multiples rebondissements. Comme Le Code Da Vinci. Et puisque l'objectif ultime est un changement de culture, la composition sociale du milieu est aussi importante. Une table de concertation peut donner la priorité à la saine alimentation, tandis qu'une autre peut orienter son travail sur le sport de qualité ou la prévention des blessures. Chaque livre doit être adapté à son public, c'est pourquoi vous ne liriez pas 50 nuances de Grey à un enfant, tout comme vous ne vous attendriez pas à ce qu'il participe à une compétition de CrossFit. Dans cette même logique, vous ne présenteriez pas un programme récréatif de taille urbaine à une communauté qui ne peut pas le soutenir.

Quoi qu'il en soit, il est toujours intéressant de voir comment les choses évoluent de façon naturelle.

Quelques jours après ce moment marquant dans l'escalier, j'ai emmené Kris nager avec sa sœur à la piscine locale — un pur bonheur depuis que les restrictions de la pandémie ont commencé à s'alléger. Certes, il passe le plus clair de son temps à se prélasser paresseusement dans son flotteur tandis que sa sœur aînée patauge et s'amuse, mais je m'assure de lui laisser un peu de temps libre pour apprivoiser l'eau. Cela veut dire qu’il cale parfois accidentellement, mais je suis toujours là pour le rattraper par un bras. Alors que je tenais les deux enfants dans mes bras en nous laissant dériver, j'ai remarqué que Kris agitait instinctivement ses petites jambes pour rester à flot. L'instinct humain dans toute sa splendeur. Et comme de fait, pendant que je le regardais, il s'est allongé la jambe comme il l'avait fait dans l'escalier et a commencé à donner des coups de pied enthousiastes en pointant parfaitement le pied. Dans l'escalier, il avait appris une lettre et maintenant il l'utilisait déjà dans une phrase.

Je ne me souviens pas d'avoir déjà été aussi fier.

 

X