Le sport c’est pour la vie applaudit le film The Grizzlies

Le sport c’est pour la vie travaille sans relâche pour mobiliser chaque communauté du pays afin que tous aient un accès à des expériences sportives de qualité. Nous croyons que l’activité physique peut transformer la vie des participants et prévenir les problèmes de santé épidémiques liés à un mode de vie sédentaire.

Lorsqu’ils assisteront au film The Grizzlies, qui sortira très prochainement, les spectateurs découvriront l’histoire d’une équipe de crosse de Kugluktuk, au Nunavut, et constateront l’impact du sport sur la vie de ces joueurs. Comme il raconte l’histoire d’athlètes autochtones, ce film répond à l’un des cinq appels à l’action liés au sport énoncés dans le rapport de la Commission de vérité et réconciliation.

« Tout le monde a le droit de jouer, peu importe où il vit. Pour les habitants de Kuglugtuk, aux prises avec des traumatismes intergénérationnels liés aux pensionnats et dont la communauté connaît le plus haut taux de suicide au pays, ce programme a ouvert les portes à un avenir plein d’espoir. »

L’entraîneur Russ Sheppard a joué un rôle déterminant dans l’introduction du sport de qualité dans le Nord. », a affirmé Richard Way, dirigeant principal.

The Grizzlies a déjà été présenté au Festival international du film de Toronto, et il sera bientôt à l’affiche partout au pays. L’un des appels à l’action dans le rapport de la Commission de vérité et de réconciliation, lequel a d’ailleurs été intégré dans toutes les ressources de Le sport c’est pour la vie, consiste à partager les histoires des athlètes autochtones. Nous croyons qu’il s’agit de l’une des nombreuses histoires qui devraient être partagées, et qui témoignent de l’innovation et de la résilience dont font preuve les Autochtones.

« Il s’avère nécessaire de faire connaître davantage d’histoires qui illustrent ce que vivent aujourd’hui les communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits de l’Île de la Tortue (Amérique du Nord). The Grizzlies est un autre récit à ajouter au portrait dressé par la Commission de vérité et réconciliation. »

The Grizzlies démontre à quel point le besoin de vérité est nécessaire, mais aussi à quel point l’éducation est importante, autant pour les Autochtones que pour les Canadiens. », a déclaré Greg Henhawk, responsable des projets autochtones. Le jeu du Créateur (la crosse) a été, et continue d’être, un remède puissant contribuant au processus de guérison des peuples et communautés autochtones. Il est essentiel de promouvoir et de célébrer l’influence positive qu’ont le sport et la vie active sur le bien-être de tous.

Le sport c’est pour la vie applaudit le travail accompli dans la communauté de Kugluktuk, de même que le film qui s’en est inspiré.

« The Grizzlies est un exemple éloquent de ce qui peut être accompli lorsque les communautés développent leur littératie physique et qu’elles créent des occasions de vivre des expériences sportives de qualité. », a déclaré Andrea Carey, directrice des opérations et des projets spéciaux.

« Le sport a un rôle à jouer dans la réconciliation, et il a le pouvoir de guérir et de transformer les communautés. Dans ce film, on nous présente une communauté qui opte pour l’espoir et la vie active comme moteur de changement positif. Espérons que nous pourrons tirer des leçons de ce film et les mettre en pratique dans tout le pays. Au cours des dernières années, nous nous sommes activés à mettre en place le parcours des autochtones dans le sport et l’activité physique. Il existe un système sportif autochtone dynamique au Canada et il est important de faire connaître ces histoires. », a-t-elle ajouté.

X