Le sport c’est pour la vie prévoit l’achèvement de l’académie multisports égyptienne

Il a construit beaucoup d'écoles d'art et d'installations sportives, mais il n'a jamais construit de centres qui combinent les deux activités. Tout cela est sur le point de changer alors que l'architecte égyptien Nader Goubran approche de la phase de construction de l'Apex Academy au Caire, qui intégrera l'éducation physique, le sport et les arts au programme quotidien des élèves.

Lorsqu'il ouvrira ses portes en septembre 2020, il accueillera environ 750 étudiants. Une fois que le centre sera entièrement construit, ce nombre passera à 3500.

« C'est complètement différent d'un projet traditionnel, non seulement pour l'Égypte mais aussi pour le reste du monde. J'ai visité beaucoup d'écoles, dans beaucoup de pays différents, et je n'ai jamais vu une telle tentative auparavant, » dit Goubran.

« D'après ce que j'ai compris, c'est le premier du genre au monde. »

Goubran s'est récemment rendu au bureau de Le sport c'est pour la vie à Victoria pour discuter des détails et du projet, qui vise à guider les élèves de la maternelle à la graduation en suivant des lignes directrices du développement à long terme, du sport de qualité et de la littératie physique. En commençant par exposer les élèves à une grande variété d'activités, l'école offrira des possibilités de haute performance.

Mais ils n'auront jamais à quitter le campus, car tout est là pour eux. L'installation primaire de 50 000 mètres carrés pour les élèves de la maternelle et du primaire sera reliée aux 200 000 mètres carrés de terrain où les élèves du secondaire seront formés. Le tout sera méticuleusement conçu pour promouvoir les objectifs de la littératie physique et de la vie active.

Au cours de la réunion, M. Goubran a fait un remue-méninges avec Richard Way, directeur général de Le sport c'est pour la vie, et notre équipe pour régler les problèmes alors que les équipes de construction se préparent pour leur date de début dans quelques mois. Il estimait que la rencontre en personne était cruciale si l'on voulait être sur la même longueur d'onde au sujet des meilleurs moyens de promouvoir l'éducation physique par le biais du processus de conception.

« Quand on veut faire un projet comme celui-ci, il faut le faire correctement. Heureusement, nous avons la bonne vision, les bonnes personnes et les bons bailleurs de fonds pour y parvenir », a déclaré M. Goubran. « Nous sommes presque prêts à nous mettre au travail. »

Le sport c'est pour la vie a un certain nombre de projets internationaux, mais peu de projets de cette ambition ou de cette envergure. Lorsque M. Way a vu de ses propres yeux les plans de ce que M. Goubran envisage, il s'est émerveillé de l'ampleur du projet. Le projet a le potentiel d'avoir un impact sur des dizaines de milliers de vies au cours des prochaines années et de transformer radicalement la façon dont les Égyptiens s'engagent à long terme dans le mouvement de la littératie physique.

« Ce qui nous a enthousiasmés dans ce projet, c'est la vision de Karim Gabbour, PDG de MCV, la société derrière cette initiative. Créer une école axée sur le sport et l'art avec pour mission de former la prochaine génération de dirigeants égyptiens », a-t-il dit.

« Ce complexe multisport a le potentiel d'être un exemple pour d'autres architectes et designers à travers le monde, et pourrait déclencher un mouvement qui voit l'éducation intimement liée au développement de la littératie physique. Dans ce cas-ci, la magie réside dans les détails. »

X