Le baseball mineur de Red Deer innove pendant la pandémie de COVID-19

Pourquoi se contenter d’un seul terrain de baseball alors qu’on pourrait en avoir quatre?

Voilà la question soulevée par Lorne Bates, président de l’Association du baseball mineur de Red Deer (Red Deer Minor Baseball Association) alors que le conseil d’administration continuait à implanter le modèle du Développement à long terme dans le sport et l’activité physique au sein de leur organisme. Suivant la philosophie kaizen, qui prône l’amélioration continue, les membres du conseil cherchaient des moyens novateurs de mobiliser les joueurs. L’une de leurs idées a été d’enlever les joueurs du champ extérieur pour réduire la superficie du terrain grâce à des champs intérieurs adaptables. Ce faisant, ils souhaitaient transformer la façon dont leurs jeunes joueurs expérimentent le jeu pour la toute première fois.

« L’objectif consistait à avoir moins de joueurs assis sur le banc. Nous espérions aussi réduire le nombre « d’observateurs d’oiseaux » au champ extérieur. Ainsi, chaque joueur pourrait davantage s’engager et se concentrer pendant toute la durée du jeu », a déclaré Renae Clark, directrice générale de la RDMBA. Elle supervisait également ce même groupe d’âge au moment de lancer le programme Rallye Cap de Baseball Canada, il y a de cela seulement deux ans.

« Ces jeunes joueurs peuvent rapidement leur concentration et se laissent distraire par tout et n’importe quoi. Passer à un niveau de compétence supérieur est stimulant et donne à ces joueurs un objectif à atteindre, une raison de persévérer dans l’effort. »

Ils ont dû interrompre la mise en œuvre du nouveau concept de champs intérieurs adaptables en raison de la pandémie de la COVID-19, mais l’organisme croit avoir réussi à démontrer aux parents et aux joueurs les avantages de leur nouvelle idée. L’an dernier, pour le festival de fin d’année des athlètes des niveaux 7U et 9U, ils ont créé une structure de terrain à quatre champs intérieurs, et ont eu assez confiance en leur concept pour l’utiliser. Des parents auparavant sceptiques n’ont eu que des commentaires positifs à partager. Ils prévoient maintenant intégrer ces champs intérieurs adaptables à leur programmation pour le printemps 2021. Ce n’est là qu’une façon dont ils ont réussi à adapter leur parcours de développement à long terme au profit de leurs athlètes, une tâche qui s’est complexifiée en raison de la pandémie actuelle.

« Comme tout le monde, la COVID-19 nous a durement frappés. Nous étions en train de faire la sélection des joueurs de nos équipes de compétition. Nous aurions vraiment souhaité les compléter, mais notre préoccupation première a été de protéger nos joueurs, nos familles, nos entraîneurs et nos bénévoles. Nous avons été extrêmement déçus. Perdre une saison peut être dévastateur pour tous les gens impliqués, et encore davantage pour nos joueurs qui allaient jouer leur dernière année d’éligibilité dans notre association », s’est désolée la directrice.

« Nous avons compris à quel point était fragile ce sentiment de sécurité que nous tenions pour acquis. »

Malgré tout, il fallait avancer. Leurs entraîneurs ont organisé des séances d’entraînement pour les joueurs sur la plateforme Zoom, et ils les ont mises à la disposition de quiconque souhaitait y participer. Ils ont fourni aux joueurs des liens pour leur donner des idées d’exercices à pratiquer dans leur cour avec leur famille ou au terrain de balle. Ils ont aussi fait la promotion des vidéos éducatifs conçus par Baseball Alberta et Baseball Canada, lesquels traitent de tout : des principes fondamentaux jusqu’à la mécanique corporelle appropriée.

L’un des aspects sur lesquels s’est concentré le conseil est l’inclusion. La RDMBA a mis des protocoles en place pour assurer que les enfants défavorisés et ceux ayant des limitations physiques et des troubles cognitifs aient la possibilité de jouer au baseball. Ils ont collaboré avec Sport jeunesse et Bon départ pour obtenir du financement et pour recueillir de l’équipement usagé à distribuer aux familles qui n’avaient pas les moyens de se le procurer. Ils ont mis en place des programmes de paiement et sont même allés jusqu’à permettre aux enfants défavorisés de participer gratuitement. Ils en sont maintenant à adopter le programme Challenger de la ville de Red Deer, une ligue créée pour soutenir les athlètes ayant des limitations physiques ou des troubles cognitifs.

« La RDMBA croit aussi fermement au mentorat et à l’importance de redonner à l’association. Nos équipes de compétition 18U et 15U assistent à certaines des pratiques de la jeune division et travaillent avec ces joueurs sur les principes fondamentaux. Ces joueurs plus âgés sont des modèles inspirants pour nos petits athlètes qui, lorsqu’ils les voient arriver en uniforme sur le terrain, les voient comme des joueurs des ligues majeures. C’est une expérience merveilleuse qui fait autant la joie des mentors que celle des mentorés. »

Richard Way, directeur général de Le sport c’est pour la vie, a travaillé en étroite collaboration avec la RDMBA au fil des ans. Il voit l’organisme comme un exemple pour le milieu, car il a su mettre efficacement en œuvre le Développement à long terme grâce à des innovations comme le programme Rally Cap et la structure de terrain à quatre champs intérieurs. Il croit que davantage d’enfants s’engageront, ce qui leur donnera la chance de vivre des succès en compétition et de mener une vie active.

« Lorsque je vois tout ce que la RDMBA a accompli au cours des dernières années, je ne peux faire autrement qu’applaudir la vision qu’elle a adoptée et les moyens qu’elle a mis en œuvre pour la concrétiser. Ils n’ont pas eu peur d’innover, d’essayer de nouvelles choses, de prendre des risques. Mettre en place une stratégie de Développement à long terme exige du dévouement et de la vision. Je crois que cet organisme possède ces deux qualités. »

X