La Suède se prépare pour la conférence Change the Game

La huitième édition annuelle de la conférence Change the game se déroulera du 21 au 24 septembre en Suède. L’événement virtuel continuera à se pencher sur le pouvoir de la littératie physique. 

Après le succès de la toute première Conférence européenne sur la littératie physique qui a eu lieu à Umeå en 2019, l’organisateur Tom Englén espère que l’événement sera une source d’inspiration et d’enrichissement pour tous, qu’ils soient des experts de longue date ou de nouveaux participants.

« Plus de gens, d’organisations et d'agences que jamais ont adhéré au concept de littératie physique, et les projets d’intégration qui y sont liés progressent rapidement », a dit Englén.

« L’équipe internationale de conférenciers présentera des messages utiles et précieux à nos délégués suédois. La conférence est entièrement virtuelle, et les occasions de bouger risquent donc limitées, mais nous espérons pouvoir ajouter des ateliers actifs pour les délégués locaux. »

L’on retrouve parmi l’équipe de conférenciers Véronique Richard, Ph. D., John Cairney, Ph. D., Dean Kriellaars, Ph. D., Dean Dudley, Ph. D. ainsi que Thomas Jones de Le sport c'est pour la vie. M. Englén est particulièrement heureux de pouvoir également compter sur Ellen Beate Sandseter, de Norvège, aussi connue comme « la mère du jeu risqué ».

« Je pense que son message sera très apprécié et qu’il aura un impact significatif sur la sensibilisation au concept de littératie physique auprès d’urbanistes, d’architectes et de responsables de politiques », a-t-il dit.

La conférence comprendra trois volets : collaboration et développement social, activités, ainsi qu’environnements et installations.

« Notre objectif est que les participants améliorent leurs connaissances sur le sujet, qu’ils soient des experts de la littératie physique ou qu’ils se familiarisent avec le concept, » dit-il.

Il pense que les conférences comme celle-ci aideront à lutter contre l’impact négatif de la sédentarité sur la santé, et qu’elles permettront de sensibiliser les gens aux bienfaits du mouvement ainsi qu’à l’importance d’activités de haute qualité pour un développement communautaire durable.

« À travers le pays, beaucoup de projets ont pour but de s’attaquer au défi de l’inactivité physique et des inégalités en matière de santé. Mais, au niveau personnel, je crois que nous attendons encore les retombées de ces projets, même si les créateurs de politiques sont de plus en plus au courant du problème.

Englen est impressionné par les efforts que la Suède a déployés.

« Je crois que dans chacune des 20 régions du pays, il y a au moins quelques leaders qui ont adhéré aux principes de la littératie physique, et que leur adhésion et l’intégration qui en découlent attirent beaucoup l’attention et résultent en projets très facilement financés, » dit-il.

Pour en savoir plus sur la conférence Change the Game, ou pour vous inscrire, visitez le site web.

X