Edmonton se mobilise pour le développement à long terme

Dans le cadre des efforts continus de la ville d’Edmonton pour l’intégration du développement à long terme à ses opérations de tous les jours, celle-ci s’engage à offrir aux athlètes un parcours allant du niveau local à la haute performance, et à offrir à tous de meilleures opportunités. Elle compte principalement y parvenir en investissant dans des installations de sports et loisirs.

« Nos nombreuses organisations sportives locales sont toutes membres de leurs organisations provinciales respectives, et les organismes nationaux de sport peuvent faire progresser le modèle de développement à long terme spécifique à leur sport au moyen de cette structure. Notre mandat est de faire progresser le secteur du sport, de la vie active et des loisirs actifs en le renforçant et tenant compte des enjeux touchant le sport, la vie active et les loisirs actifs » a dit Gary Shelton, directeur général du Edmonton Sport Council.

Cette année, Le sport c'est pour la vie a inclus Edmonton dans le cadre de son projet pilote faisant la promotion de la ressource et de l'atelier Sport de qualité pour les communautés et les clubs, en y déléguant Richard Way, son PDG, ainsi que Lea Wiens, mentor au niveau communautaire. Les organisations sportives locales et provinciales ont travaillé de concert avec des représentants du milieu scolaire (niveaux primaire et secondaire), de l’éducation post-secondaire ainsi que des intervenants des milieux de la santé et des loisirs. Ensemble, ils ont exploré de quelle façon la collaboration multisectorielle pouvait soutenir la création d’un parcours de Sport de qualité, de la découverte d’un sport à la haute performance. Ils ont été très satisfaits de constater l’excellent travail déjà accompli à Edmonton.

« Bien qu’il y ait encore du travail à faire, Edmonton s’efforce de rendre les loisirs plus accessibles grâce à des initiatives comme le Leisure Access Program qui, aux dernières nouvelles, représentait 25 % de toutes les inscriptions dans les installations récréatives de la ville. Et puis il y a aussi de superbes organisations comme Free Footie et Sport Central, qui se consacrent aux enfants défavorisés », a mentionné Gary Shelton.

D’autres programmes inspirants pour les athlètes sont notamment TriSchools, un projet de la Série mondiale de triathlon qui a pour objectif d’offrir à 10 000 jeunes d’Edmonton l’occasion de participer à leur premier triathlon et qui encourage un mode de vie actif. Il y a aussi la Edmonton Triathlon Academy,Green & Gold Athlete Academy et des académies sportives faisant partie des systèmes d’éducation publique et catholiques d’Edmonton. C'est grâce à ces initiatives que les participants découvrent de nouveaux sports et choisissent ceux qu’ils voudraient continuer à pratiquer à un niveau plus élevé.

« Ici-même, à Edmonton, il y a des programmes et des opportunités pour les participants, peu importe le stade du parcours où ils sont, qui peut les mener jusqu’aux compétitions au plus haut niveau. »

Le programme Parcours de haute performance

L’une des plus intéressantes nouveautés dans l’écosystème du sport et de la littératie physique d’Edmonton est la création du programme Parcours de haute performance au Kinsmen Sport Centre (KSC). Axé sur le Développement à long terme par le sport et l’activité physique et la grille de vérification du sport de qualité, son plan directeur pluri-annuel est en cours de réalisation. Depuis 2014, le KSC s’efforce de réaliser le double mandat de soutenir d’une part les groupes sportifs de haute performance et, d’autre part, les athlètes et adeptes de la mise en forme au niveau individuel.

« Auparavant, nous disposions de 15 ou 16 centres récréatifs, mais notre ville ne possédait pas d’installations dédiées à la haute performance. Lorsque notre plan d’action a été adopté, aligné sur le plan directeur récréatif plus général de la ville d’Edmonton, la vision était que ce centre se concentrerait sur les sports qui ont un parcours de haute performance », mentionne Brad Badger, directeur des programmes et événements du KSC.

S'est ainsi amorcé un projet important comptant plusieurs volets qui a débuté par d’importantes rénovations et qui a nécessité une refonte de A à Z de la programmation du centre. Avec une approche s’échelonnant sur plusieurs phases, ils ont graduellement introduit chaque nouvel élément au fur et à mesure qu’ils créaient un parcours vers l'excellence pour les jeunes athlètes.

« L’un des critères les plus importants que nous demandions aux groupes était d’illustrer comment leurs programmes reflétaient les stades du modèle de développement à long terme. Nous voulions bien comprendre et identifier le niveau des athlètes auquel le programme était destiné », a dit Badger.

« Pour participer au HPP, les groupes sportifs doivent compter des athlètes aux stades « S’entraîner à s’entraîner », « S’entraîner à la compétition » ou « S’entraîner à gagner » du modèle de développement à long terme de Le sport c'est pour la vie. Ces stades correspondent aux stades du Parcours du HPP. »

Vingt groupes sportifs de la région d’Edmonton ont postulé, et 15 d’entre eux répondaient effectivement aux critères proposés du parcours. Ils louent maintenant des locaux au centre KSC et peuvent ainsi profiter des bienfaits du parcours.

Richard Way, le PDG de Le sport c'est pour la vie, reconnait le travail considérable qu’un projet de cette envergure implique, et il félicite le Kinsmen Sport Centre qui s’approche de la ligne d’arrivée.

« La création d’un parcours de développement à long terme pour les jeunes athlètes n'est pas le genre de chose qui s'effectue en une journée. Elle nécessite une planification rigoureuse, une vision qui se projette loin vers l’avenir. Nous sommes heureux de constater qu’une ville comme Edmonton adhère aux principes du développement à long terme et les applique, en remaniant ses opérations de la base au sommet. Nous avons hâte de voir les résultats dans les années à venir. »

X