Développement à long terme : BC Hockey introduit des changements progressifs

Lorsqu'on commence à apprendre aux enfants à jouer au hockey, il n’est pas logique d’utiliser toute la patinoire. Elle est tout simplement trop grande, et les enfants n'y sont pas encore prêts. Voilà pourquoi BC Hockey a commencé à adapter progressivement son programme pour suivre le modèle de développement à long terme de l’athlète de Hockey Canada. Ce dernier, qui s'appuie sur le cadre introduit par Le sport c'est pour la vie, s'éloigne des méthodes traditionnelles pour maximiser la participation et le développement des compétences.

« Le conseil d'administration de BC Hockey a pris cette initiative au niveau provincial en 2016 dans le cadre du processus d’assemblée annuelle afin de prendre de l'avance sur le mandat national. En tant qu'organisation sportive provinciale, nous avons décidé d'intégrer immédiatement la première étape dans notre nouveau modèle », a déclaré Sean Raphael, vice-président des programmes de BC Hockey, interrogé sur le sujet par Le sport c'est pour la vie.

« Nous étions à revoir notre catégorie novice, essentiellement pour transformer l'environnement de jeu et d'apprentissage en utilisant la largeur de la patinoire ou la demi-glace. Cela présente l'avantage supplémentaire d'une utilisation économique des installations, en plus d'adapter l'environnement sportif aux jeunes participants et de maximiser leur participation.

Ce nouveau modèle permet aux joueurs de patiner d’une bande à l’autre et de jouer tout en laissant libre cours à leur spontanéité et à leur perception spatiale. Il y a peu de règles ou de tactiques à cette étape, et personne ne compte les points. Tous ces éléments rendent l'expérience bien adaptée à ce groupe d'âge et permettent de garder les participants engagés lorsqu'ils seront plus âgés. Plus de temps de possession de la rondelle, plus de temps de glace, plus de décisions, plus de passes et plus de plaisir!

L'adaptation du programme pour les joueurs novices n'est que la première étape d'un projet d'une envergure bien plus grande : la refonte complète du système, à tous les niveaux, du joueur le plus jeune au joueur le plus vieux. La prochaine étape est un cheminement de niveau Atome, qui est en cours de déploiement sous forme de projet pilote et qui sera introduit au niveau national d’ici septembre 2020.

« Cette refonte sous-tend de nombreux changements de philosophie, et en général, les gens résistent au changement. Toutefois, nous pensons qu'en optant pour une approche progressive plutôt que de tout changer en même temps, il sera plus facile de travailler en collaboration avec nos membres pour favoriser l’adhésion », a déclaré Sean Raphael.

« Les traditions sont ancrées dans la culture du hockey, et nombreux sont ceux qui pensent que les choses qui ont toujours été faites d'une certaine manière sont un gage de succès. En même temps, il arrive parfois que nous perdions la vue d'ensemble d'une situation, et il est important d’adhérer à de nouvelles idées. »

Selon lui, nous étudierons les succès de cette métamorphose institutionnelle pour en mesurer l’impact sur toute une génération de jeunes joueurs. Cette information sera cruciale pour les organisations quand viendra le temps pour elles de prendre des décisions.

« Le développement à long terme est un concept général qui ne s'applique pas uniquement au hockey, mais aussi à la vie et au développement physique de tous les participants. Il peut varier d’un sport à l’autre, mais le fondement du développement global de l’athlète est un bon point de départ. »

Richard Way, président-directeur général de Le sport c'est pour la vie, est ravi des méthodes novatrices employées par BC Hockey pour s’engager envers le DLTP et salue ses réalisations jusqu’à présent.

« BC Hockey est un excellent exemple du travail accompli à travers le pays pour ébranler les traditions du passé et adopter une nouvelle philosophie du sport centrée sur le participant. Cela créera une toute nouvelle génération de joueurs de hockey canadiens qui seront plus actifs, car ils ne resteront pas assis sur le banc », a-t-il déclaré.

« Leurs contacts avec la rondelle seront plus fréquents, ce qui leur permettra de développer davantage leurs compétences, de prendre plus de décisions et de devenir plus intelligents au jeu. Plus important encore, ils en garderont beaucoup de bons souvenirs. »

 

X