De la théorie à la mise en œuvre : Swim BC met en œuvre la nouvelle Matrice de développement du participant/athlète de Natation Canada

Au printemps 2020, Natation Canada  a dévoilé sa nouvelle Matrice de développement du participant/athlète (MDP/A) aux organismes provinciaux/territoriaux de sport (OPTS) à l'échelle nationale. La matrice présente les principes directeurs que les OPTS peuvent appliquer et adapter aux besoins et aux objectifs spécifiques de leurs programmes.

Pour Swim BC et son directeur technique, Cory Beatt, la nouvelle MDP/A a fourni à l’organisation un cadre pour un changement en ce qui a trait au développement de l’athlète, lequel est actuellement mis en œuvre.

Les piliers de la MDP/A de Natation Canada

La MDP/A de Natation Canada repose sur quatre piliers : 

  • les capacités physiques;
  • les compétences techniques, tactiques ou stratégiques;
  • les aptitudes mentales ou psychologiques;
  • les habiletés à la vie quotidienne (habiletés cognitives, sociales et émotionnelles).

Chaque pilier illustre les différentes compétences que les organisations doivent encourager les athlètes à démontrer à chaque étape de leur développement et le tout jumelé avec le Modèle de développement à long terme que Natation Canada a adapté dans son Développement approprié de l’athlète (en anglais).

Comme l’a expliqué Suzanne Paulins, directrice des opérations et du développement du sport chez Natation Canada, chaque OPTS aura ses propres priorités et capacités pour ce qui est de la mise en œuvre de la MDP/A. Les principes assurent souplesse et applicabilité pour les diverses organisations et permettent l’harmonisation des objectifs stratégiques propres à chaque OPTS.

Et surtout, Natation Canada demeure un atout disponible pour tous les OPTS lors de l’élaboration de  leurs stratégies tout en gardant en tête les MDP/A. Pour Swim BC, ce partenariat et l'accès aux experts des différentes disciplines de Natation Canada (p. ex., le programme pour les aînés, le développement des jeunes, la natation en eau libre, la para-natation, etc. ) ont été essentiels afin de permettre, en tant que rétroaction pour se concentrer sur leurs nouveaux principes et initiatives.

La mise en œuvre au sein de Swim BC

M.Beatt a reconnu, en 2021, chez Swim BC, un besoin de coordonner les efforts de ses différents partenaires (notamment CSI Pacific, Natation Canada ainsi que les membres et le comité de développement des performances de Swim BC) vers un objectif commun. Cela comprenait des consultations à tous les niveaux chez Swim BC, des membres du club à ceux de la haute performance.

À la suite d’une vérification faite au cours de l’été 2021, Swim BC a travaillé avec la MDP/A de Natation Canada et les commentaires des personnes interrogées dans le cadre de la vérification pour élaborer un programme provincial révisé avec de nouvelles possibilités et de nouveaux principes de programmation afin de faire progresser l’organisation vers les principes du « vrai Nord ».

Les principes du « vrai Nord » 

Guidés par les quatre piliers établis par Natation Canada, les principes du « vrai Nord » englobent le bien-être, les opportunités, le processus, les efforts et la collaboration. Les principes considèrent également les nageurs comme des athlètes qui se développent au gré de leur parcours et, de façon plus importante, comme des clients.

Qu’est-ce que cela signifie? Pour Cory Beatt, cela tient compte des athlètes et des parents dès leurs premiers pas avec Swim BC, de leur considération pour Swim BC (p. ex., la façon dont la natation s’intègre à leurs modes de vie), de leur expérience du sport, de leur engagement, de leurs intérêts et finalement, de leurs souhaits de contribuer au sport. 

Dans l’esprit du cadre de développement approprié de l’athlète, Swim BC doit considérer l’ensemble de ses athlètes plutôt que seulement les meilleurs. Et, en combinaison avec les quatre piliers de la MDP/A, on peut développer du contenu tenant compte des capacités physiques, des aptitudes mentales, des compétences techniques et des habiletés à la vie quotidienne avec une vision forte et engageante.

L’application pratique de la Matrice de développement du participant/athlète

Beatt, avec les commentaires et le soutien de Natation Canada, a commencé à développer de nouvelles activités pour les membres de Swim BC (les entraîneurs et les nageurs) qui profitent à chacun des niveaux du sport. Actuellement, Beatt travaille sur un Centre de formation qui procure des occasions de formation aux membres de Swim BC. Les éléments de la MDP/A ont été pris en compte tout au long du processus et des experts ont fourni du soutien dans l’élaboration des modules d’apprentissage.

Une fois complètement développé, le Centre de formation offrira aux membres de Swim BC des occasions de pratiquer ce qu’ils ont appris, notamment dans les divers ateliers de Swim BC. Tous espèrent que le Centre soutiendra vraiment le développement continu des compétences plutôt que de se limiter à aborder des sujets.

« Il faut du temps et des efforts pour acquérir des habiletés. Nous étudions des façons de créer du contenu qui engagerait les personnes pendant de plus longues périodes et pour lequel ils devront investir un peu d’efforts », explique Beatt.

Et de plus, ces programmes sont offerts à tous les membres de Swim BC, non seulement aux entraîneurs et aux athlètes de haute performance.

En regardant vers l’avant, Beatt est conscient que ce genre de projet est évolutif. Il cherche à évaluer la mise en œuvre des principes et du Centre de formation par les moyens suivants :

  • l’inscription à des âges et niveaux variés, ainsi que la rétention des participants;
  • des conversions du sport de niveau en niveau;
  • la participation des membres à des initiatives comme le Centre de formation;
  • les performances et les résultats des courses par rapport aux autres provinces.

« Ce que j’apprécie du travail de Cory est qu’il le voit comme un document vivant, quelque chose qui n’est pas coulé dans le béton. Il sera adapté et continuera de croître au fil de nos formations », précise Mme Paulins. Le Module d’apprentissage n’est qu’un exemple des changements que Beatt met en œuvre pour réinventer Swim BC avec la MDP/A.

À l’échelle nationale, Beatt a également mis à contribution ses homologues de Swim Alberta pour établir une belle compétition rejoignant tous les niveaux du sport avec le Golden Flipper Challenge. Sur une base annuelle, les résultats de course de tous les niveaux de natation sont enregistrés dans un total provincial pour la Colombie-Britannique et l’Alberta, en mettant l’accent sur un style spécifique; la province gagnante est celle qui a le meilleur temps général. Plusieurs niveaux ont été développés pour inspirer et mobiliser l’ensemble des membres de chaque organisation, grâce à des microdéfis établis pour rejoindre les athlètes et les entraîneurs de tous les âges et de tout niveau de développement. Ainsi, cette année, on se concentre sur le papillon.

Du point de vue de Natation Canada, le Centre de formation de Swim BC prévoit également s’aligner avec le contenu revu du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE) pour la natation; il est actuellement à l’étude. « Toutes ces choses s’imbriquent et se complètent pour s’harmoniser les unes et les autres, » mentionne Suzanne Paulins. « Il s’agit vraiment de collaboration et d’harmonisation dans le cadre de la perspective nationale globale. »

Points à retenir

Voici quelques points importants à retenir de l’expérience de Swim BC et de Natation Canada en ce qui a trait à la collaboration entre les ONS et les OPTS :

  • Faire en sorte que la collaboration soit fréquente et ciblée : Mobiliser les bonnes personnes au bon moment pour comprendre le quand, le comment et le pourquoi de la mise en œuvre.
  • Collaborer dans un esprit de croissance : Faire avancer les choses et remettre en question le statu quo en regardant les choses différemment, en apprenant et en progressant ensemble, plutôt que de maintenir de façon immuable les plans d’action une fois diffusés. 
  • Comprendre l’objectif commun : Établir des relations à partir d’un objectif commun afin de travailler de concert pour atteindre des résultats de façon ciblée.

Commencer par le début : L’idée d’établir des relations proactives, d’harmoniser les démarches et de développer des ressources apparaîtra intimidante. Ne laissez pas cela vous empêcher de commencer. Faites les premiers pas, commettez des erreurs, apprenez de ces erreurs et avancez.

X