Questions-réponses sur PLAYBuilder avec Joe Skotcher du YMCA Les Chater Family

Joe Skotcher

Joe Skotcher est le directeur général du YMCA Les Chater Family en Ontario, qui dessert Burlington, Brantford et Hamliton. Il a récemment décidé d’implanter le logiciel PLAYBuilder dans son mode de fonctionnement afin de mieux répondre aux besoins de ses membres. Le sport c’est pour la vie a communiqué avec M. Skotcher pour savoir comment cela fonctionne jusqu’à présent.

LSCPLV : Qu’est-ce qui vous a poussé à chercher une solution comme PLAYBuilder?

J.S. : Après le début de la pandémie COVID-19, nous avons cherché à réévaluer nos programmes et à offrir un programme plus spécifique, basé sur les compétences, pour les enfants qui ont moins tendance à se rendre à l’école. Nous n’étions pas heureux que le personnel joue toujours aux mêmes jeux et suive des plans dépassés pour nos programmes basés sur le sport. Nous avions déjà eu une subvention pour un poste consacré à la littératie physique et à la planification des programmes, ce qui a aidé notre personnel grâce à des leçons préplanifiées et une assistance pendant les programmes, qui étaient maintenant nécessaires. Une solution telle que PLAYBuilder permettra aux superviseurs des programmes pour enfants et jeunes de planifier les activités à l’avance et de rendre les plans accessibles aux membres du personnel pour qu’ils puissent en prendre connaissance avant de prendre leur service. Il comporte également une version en direct pendant le déroulement du programme. Cela nous aidera à introduire une variété de jeux et d’activités, et nous aidera à créer des programmes plus spécifiques et spécialisés qui, nous l’espérons, augmenteront la participation à nos programmes.

LSCPLV : Pourquoi avez-vous choisi PLAYBuilder?

Nous cherchions des moyens d’intégrer davantage de littératie physique dans nos programmes pour les enfants et les jeunes. Nous avions déjà collaboré avec le YMCA de Vancouver, qui s’était associé à Le sport c’est pour la vie pour son programme Y Move. Nous avons aussi considéré différentes organisations qui pourraient nous aider dans nos futurs programmes lors de la réouverture après la fermeture de COVID-19, car nous avions reçu une subvention pour faire bouger les enfants grâce à la littératie physique. Nous avons visité le site web de Le sport c’est pour la vie pour voir quelles ressources ou possibilités de formation étaient offertes et nous avons remarqué PLAYBuilder. Après avoir exploré et obtenu plus d’informations, nous avons pu mettre en place une démo pour nous faire vivre l’expérience complète. Après la démonstration, nous étions convaincus que PLAYBuilder était ce que nous recherchions pour améliorer nos programmes pour les enfants et les jeunes.

LSCPLV : Avez-vous l’intention de partager un accès complet avec vos membres? Si ce n’est pas le cas, quelles étaient les réserves ou les limitations concernant le partage de l’accès à vos membres?

Nous avons l’intention de partager notre accès avec toutes les équipes de direction de nos succursales (directeurs généraux et superviseurs des programmes pour l’enfance et la jeunesse) ainsi qu’avec le personnel des programmes pour l’enfance et la jeunesse qui dispensera les cours. Il pourrait y avoir une opportunité de partager avec les membres virtuellement, pour s’aligner sur nos offres Y en ligne pendant notre fermeture. Si une telle chose devait se reproduire pendant l’hiver, cela permettrait à nos membres d’interagir avec leurs enfants et de les aider à grandir physiquement et à rester actifs.

LSCPLV : Quels sont les processus organisationnels que ce logiciel améliore? Dans quelle mesure réduit-il le coût et le temps nécessaire pour mener à bien ces processus particuliers?

Le logiciel améliore la capacité de notre personnel à exécuter des programmes de façon plus efficace et à exécuter un meilleur programme/classe. Au lieu d’utiliser un cartable ou un presse-papiers, le plan de cours et les activités supplémentaires sont au bout de leurs doigts. De plus, les activités peuvent être facilement partagées entre nos cinq centres de santé, de remise en forme et aquatiques et permettent une collaboration accrue entre les membres du personnel. Comme nous ne proposons pas actuellement de programmes pour les enfants et les jeunes en raison de la pandémie, cela a permis à nos superviseurs de créer des plans de cours de qualité pour améliorer les programmes actuels et créer de nouveaux programmes. Cela permettra au personnel, à son retour, d’être préparé et formé pour offrir un programme de qualité aux enfants afin qu’ils soient actifs et s’amusent!

LSCPLV : Recommanderiez-vous PLAYBuilder à vos pairs?

Je recommanderais sans hésiter PLAYbuilder à mes collègues et à mes pairs, je n’hésiterais qu’avec d’autres organisations comme la nôtre, car il n’est pas aussi facile de partager des listes de lecture ou du contenu, il semble beaucoup plus difficile de partager avec les autres mais c’est bien de créer ses propres leçons et des listes de lecture rapides, etc.

LSCPLV : Comment la pandémie a-t-elle affecté votre programmation, et notre logiciel a-t-il été utile pour soutenir l’innovation?

Nous n’avons pas encore mis en place de programmes pour les enfants et les jeunes en raison de la pandémie. Nous avons dans notre succursale plus de 3 000 adhésions d’enfants et de jeunes en attente, ce qui a entraîné une perte de revenus. Le logiciel nous a aidés à planifier les programmes post-COVID, beaucoup d’activités et de leçons préconçues n’ont pas de considérations COVID, donc beaucoup d’activités seront importantes lorsque nous pourrons redémarrer les programmes normalement.  Nous devons actuellement créer beaucoup de nos propres plans de cours pour la réouverture de nos programmes prévue en janvier.

X