S’entraîner à la compétition

Les athlètes parviennent au stade « S’entraîner à la compétition » lorsqu’ils ont bien intégré les composantes (physiques, technico-tactiques, mentales et émotives) du développement de l’athlète spécifiques à un sport au stade « S’entraîner à s’entraîner ». Les athlètes s’entraînent presque à temps plein, participent à des compétitions nationales et sont graduellement amenés aux compétitions internationales.

Concepts clés
  • Les participants accèdent à ce stade selon leur engagement individuel, le volume et l’intensité de leur entraînement, et leurs résultats, une fois qu’ils ont atteint tous les objectifs du stade « S’entraîner à s’entraîner ».
  • Entraînement toute l’année, d’intensité élevée, spécifique au type de compétition ou à la position occupée, dans un environnement d’entraînement de haute qualité.
  • Spécialisation dans un sport ou au plus dans deux sports complémentaires (p.ex. cyclisme et patinage de vitesse), bien que la spécialisation dans une discipline/épreuve ne peut avoir lieu que tardivement à ce stade.
  • Apprendre à mettre leurs habiletés en pratique dans différentes situations de compétition.
  • Compétitions au niveau national et développement des habiletés et capacités propres aux compétitions internationales.
  • Optimisation de la récupération et de la régénération grâce à la planification (périodisation) pour une récupération régulière et le développement des habiletés mentales.
  • À ce stade, les athlètes peuvent passer d’un sport à l’autre. Le transfert d’un athlète vers un autre sport peut nécessiter un développement technique/tactique de transition pour atteindre le niveau compétitif, tout en continuant de répondre aux exigences de l’entraînement pour ce stade, physiques et mentales.

X